Guide des récifs de la Caraïbe

Nom courant : Barracuda

Nom Guadeloupéen : Bécune

Nom Latin : Sphyraena barracuda

Description et moyens de reconnaissance

Les Barracudas sont des poissons très allongés  avec une 2ème nageoire dorsale et la nageoire anale symétriques, une queue large et puissante et surtout une tête fendue par une grande gueule légèrement prognathe. Dès qu’elle s’entrouvrira vous pourrez apercevoir de redoutables dents. Sa couleur en pleine eau est argentée avec quelques taches noires sur le ventre mais il peut aussi devenir presque noir pour se fondre dans le milieu si la luminosité ou la couleur du fond s’assombrit. On pourra aussi le retrouver camouflé tel un avion de chasse avec de larges bandes claires et sombres lorsqu’il est posé au fond à l’affût. Dans nos eaux guadeloupéennes ils peuvent atteindre plus d’1,50m.

Commentaires

Le Barracuda est le prédateur polyvalent par excellence, capable de s’adapter à tous les milieux : la mangrove, le grand bleu du large, le récif et même… la plage. Sa technique de chasse demeure cependant similaire, vous le trouverez très souvent immobile en pleine eau, posé au fond caché dans les gorgones à attendre sa proie. Grâce à sa large queue il est capable d’accélérations fulgurantes pour aller asséner un coup de dents précis sur la moitié arrière de sa proie. Cette dernière n’ayant ainsi plus de moyen de propulsion, elle est à la merci du Barracuda qui la gobera alors tout net… Il n’est pas rare de trouver à l’intérieur de l’estomac d’un Barracuda qui vient de faire son repas une queue/le reste du corps, une queue/le reste du corps… proprement rangés !

Le Barracuda est en haut de la chaine alimentaire, ce qui en fait un poisson conscient de sa force. Vous pourrez donc l’approcher (toujours en douceur) aisément et il est même fréquent que ce soit lui qui vous suive. Ce comportement parfois inquisiteur, son oeil fixe scrutateur, ses dents et sa grande taille nuisent malheureusement à sa réputation. Beaucoup de légendes d’attaques courent  sur son compte mais le Barracuda, comme beaucoup d’animaux sauvages, ne se jette pas sur l’Humain comme cela. En effet, il sait très bien qu’en cas de combat une blessure même légère pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Il ne prendra donc pas de risque inutile ! Si un jour vous êtes suivis profitez-en pour l’observer, c’est une rencontre magique, mais ne tentez pas de le nourrir car là vous pervertiriez son comportement, il pourrait devenir imprévisible et vous prouver que la puissance de sa mâchoire n’est pas une légende…

Attention, du fait de son régime alimentaire varié, le Barracuda est considéré comme toxique (Ciguatera).

Auteur et droits d’images : An Ba Dlo La – SARL