Guide des récifs de la Caraïbe

Nom courant : Murènes

Nom Guadeloupéen : Congre

Nom Latin : Muraenidae

Description et moyens de reconnaissance

Les Murènes sont serpentiformes avec une longue nageoire dorsale qui court de l’arrière de la tête au bout de la queue. Elles sont toutes pourvues d’une puissante mâchoire et d’une large bouche fendue armée de petites dents aiguisées. La plus grande de toutes est la Murène verte qui peut mesurer plus de 2m.

Commentaires

Les Murènes sont plutôt des prédateurs nocturnes. Elles passent le plus clair de leur journée à l’abri au fond de trous bien sombres. Cependant, il n’est pas rare d’apercevoir une tête qui émerge comme pour prendre l’air à sa fenêtre. Dans ce cas, là vous pourrez constater très souvent qu’elles se tiennent la gueule béante et que même si cette mâchoire est impressionnante ce n’est ni un signe d’agressivité ou de défense, c’est tout bonnement le meilleur moyen pour elle de bien faire circuler l’eau vers ses branchies. Sa forme et cette attitude lui ont valu une bien mauvaise réputation, elle fait partie des mal-aimés du récif. Elle a pourtant son utilité car ses proies de prédilection étant les poissons malades, affaiblis ou blessés elle les élimine et est ainsi le gage de bonne santé du récif.

Auteur et droits d’images : An Ba Dlo La – SARL